YAP proposal #128: Une forêt communautaire (Jean Ernest Mballa Bimi, Cameroon)

Untitled111

Développement d’activité génératrice des revenus dans la Forêt communautaire de la COPAL: production du miel

Je m’appelle Jean Ernest MBALLA BIMI, je suis agroforestier de formation et j’ai une petite expérience dans le domaine de l’apiculture, j’ai actuellement 35 ans et je suis membre de la Forêt Communautaire de la Coopérative des Paysans de la Lekié (FC COPAL) qui est situé dans la région du Centre du Cameroun. Mon rôle principal a toujours été de réduire la pression exercée par les dynamiques des populations de la Lekié sur les écosystèmes naturels de la forêt communautaire à travers le développement d’activités génératrices de revenus.

Ce projet prévoit la mise en place des ruches à cadre moderne ou mobile pour la production du miel dans les neuf villages que compose la FC COPAL (avec 5 ruche par Villages) avec une implication directe des communautés locales dans les phases de production de suivi et de commercialisation. La planification et la mise en œuvre des différentes activités se feront en tenant compte des avis des uns et des autres.

Le projet représente une opportunité pour le développement de cette activité de manière durable ; et ainsi, de se stabiliser et d’aller vers une économie participative intégrée à la gestion durable. De plus, l’implication des communautés bénéficiaires à toutes les étapes de ce projet est un élément pertinent dans la pérennité de l’action du projet qui se situe dans la continuité et l’amélioration de leurs revenus et de leurs systèmes traditionnels de production.

La présence d’une source abondante de nectar et de pollen est lié à la présence d’une biodiversité importante dans la forêt communautaire de la COPAL et de nombreuses agroforêts (présences des plantes mellifère à savoir cacaoyer, manguier, avocatier, oranger…) est un atout pour l’implantation de ce projet dans cette zone.

Les produits issus (miel, cire, propolis) de l’apiculture sont non périssables, bon marché au Cameroun et présentent beaucoup de vertus. Tous ceux-ci permettront aux populations locales d’améliorer leurs revenus, de même les abeilles favorisent la production d’autres cultures grâce à la pollinisation et surtout l’apiculture qui s’intègre facilement aux autres activités agricoles et nécessite moins de temps. De mon coté, cette expérience me permettra d’acquérir d’avantage des connaissances dans ce domaine.

Untitled1111La démarche méthodologique employée dans le cadre de ce projet est la suivante :

Activité 1 : consistera sensibiliser toutes les communautés des neuf villages sur la mise en œuvre de ce projet, elle s’étendra le long de toute l’année, ceci nous permettra d’identifier l’équipe locale qui va gérer les ruches, on aura deux personnes par village et deux du bureau de la COPAL au total 20. Ensuite, ces personnes seront formées sur l’élevage des abeilles (apiculture) de manière théorique et pratique pendant une semaine.

Activité 2 : identification des sites d’installation se fera avec la collaboration des chefs des différents villages et l’équipe de gestion du projet, durant deux semaines.

Activité 3 : Mis en place des ruches consistera à l’achat dans un premier temps des matériaux de construction des ruches, ensuite aux principaux équipements de l’apiculture (enfumoir, combustible, habillement de protection, lève barrette, brosse à abeille, récipient adapté pour la récolte et conservation, couteau à désopercule et tamis) il faut noter ici que certains des outils seront achetés avant la récolte, on ajoutera l’achat des emballages (bouteilles) et de cire pour attirer des abeilles. Ensuite nous allons passer à la construction des ruches et à leur implantation à des endroits identifiés.

Activité 4 : suivi consistera à visiter les ruche aux moins une fois par semaine, ce qui s’étendra le long de toute l’année. La récolte se fera à des périodes réservées et les produits issus seront stocké au siège de la COPAL, quant au miel, il sera mis dans des bouteilles et étiqueté avant d’être commercialisé avec les autres produits.

Ce projet va s’étendre dans un premier temps sur une durée d’un an et l’année suivante le cycle de production va recommencer

Le budget consacré pour ce projet est estimé à 5000 dollars et sera reparti comme suit :

La sensibilisation et la formation : 700,26 $

La construction des ruches (45) : 2241 $ ; les équipements de protection (25) : 1245 $ ; les lèves barrette (9) : 74,7 $ ; enfumoir (9) : 298,8 $ ; les brosses (18) : 89,64 $ ; les bouteilles d’emballage (500) : 124,5 $ ; les Tamis (9) : 74,7 $ ; les Seaux (18) : 149,4 $.

Blogpost and picture submitted by Jean Ernest Mballa Bimi (Cameroon) – bimiernest[at]yahoo.fr

The content, structure and grammar is at the discretion of the author only.


This post is published as proposal #128 of “YAP” – our “Youth Agripreneur Project”.

The first selection of the winners will be based on the number of comments, likes and views each proposal gets.

As a reader, you can support this speaker’s entry:

  • Leave a comment (question, suggestion,..) on this project in the comment field at the bottom of this page
  • Support the post by clicking the “Like” button below (only possible for those with a WordPress.com account)
  • Spread this post via your social media channels, using the hashtag: #GCARD3

 

Have a look at the other “YAP” proposals too!
As a donor, support young agripreneurs and sponsor this unique project. Check out the side column for our current sponsors.
“YAP” is part of the #GCARD3 process, the third Global Conference on Agricultural Research for Development.


73 thoughts on “YAP proposal #128: Une forêt communautaire (Jean Ernest Mballa Bimi, Cameroon)

  1. cette initiative, est réaliste et véritablement génératrice de revenue, respectant la préservation les ressources naturelles, les femmes en général au Cameroun et dans les pays du bassin du Congo, s’adonnent à cette activité qui leurs permet de subvenir au besoin de leurs familles

    1. les femmes le plus souvent sont plus aptes, il faut avouer que les femmes seront très représentatives durant ce projet.

      1. je pense que les femmes sont les plus aptes à mener ce genre d’activité,nous savons qu’elle nécessite pas trop d’effort physique

  2. Projet réaliste et réalisable. A mon avis tu as le profil qu’il faut pour le conduire.

      1. salut frérot. c’est vraiment très intéressant ton projet. nous aussi on aura besoin que tu forme plus des gens chez nous. le travail avec la nature ne trompe pas

    1. Je pense ce projet peut aussi être mieux s’intégré dans les zones forestières du sud et l’est Cameroun, pour mieux préserve les ressources naturelles de ces localités

  3. really a good project which will impact the livelihood of local communities. communities will receive knowledge and will later make money by selling the honey produce by them

    1. A la suite de ce que de votre propos Jacques, je suggère au promoteur d’intégrer un maximum de personne lors de la phase de formation

  4. L’apiculture est un domaine a vraiment valoriser dans nos régions. Je ne peux qu’encourager ce projet simple, et on peut facilement le reproduire.

  5. Ce projet est facile à faire par tous, il faut juste bien se protéger, et agit dans les respect de l’environnement et est durable,

    1. la protection est la première de chose à faire avant de s’aventurer d’où les équipement de protection comme sur l’image

  6. initiative louable, ce projet si mis sur pied sera d’un profit considérable pour les communautés villageoises bénéficiaires.Bon courage au promoteur

  7. Avec la baisse des prix des produits de rente au Cameroun, il est indispensable de repenser les modèles économique préexistant. A cet effet, l’une des alternatives viable pour les populations, est la mise en place d’une véritable chaîne de valeur de produits innovants à forte valeur ajoutée tel que le miel et ses produits dérivés. Ce projet qui associe préservation de l’environnement et amélioration des moyens de subsistance des communautés mérite un appui conséquent.

  8. Les population de la COPAL seront très réceptifs à ce projet, parce que cette initiative leur sera bénéfiques sur le plan économique.

    1. M.ABE, je partage ton assertion. Il est claire que les populations seront réceptives à ce projet. J’aimerai bien que le porteur de ce projet s’assure de la pérennité du dudit projet et mette en place un mécanisme de suivi.

      1. nous avons dit que ce projet sera participative donc les populations seront les porteurs du projet et mon rôle interviendra plus dans le suivi

  9. j’espers que les sites d’installation des ruches seront protégés, parce que les abeilles sont très redoutables si elles sont provoquées. Quant au projet proprement dit il est authentique et facile

  10. This is a great project as an income-generating activity, as an alternative farming operation suitable for women and old people, and as a business operation that requires little financial investment.

    1. C’est vrai ce vous dites, dans mon village quelques personnes âgées pratique cette activité, sans problèmes, mais leur ruche sont de type traditionnel et elles mènent parallèlement d’autres activités agricoles, ce projet est vraiment une bonne action

  11. Ce projet répond sur plusieurs plans: environnemental, économique et durabilité. Nous pensons qu’ il sera important que notre état encourage d’avantage les jeunes qui veulent se lancer dans ce domaine. c’est un vrai exemple typique

  12. Je trouve ton projet intéressant car il peux contribuer à la résolution des problèmatiques actuelles environnementale. Je te souhaite beaucoup de courage.

  13. bravo pour cette brillante initiative car dans la zone foretiere camerounaise la plupart de projet sont axés plus sur l’agriculture et l’elevage . ce projet doit etre soutenu

  14. this is very good initiative. as we all know, honey is very rich and constitute good nutritive elements. the great production of pure honey will go along way to cut a high consumption of refined sugar that is a major threat to our lives. the production of honey will also help to eradicate poverty in the villager because it will create self employment to youth and old people.

  15. belle initiative car en zone forestiere la plupart des projets sont axes sur l’elevage et l’agriculture ton projet est vraiment magnifique et il doit etre soutenu

  16. Je pense cette idée est promoteur étant donné qu’elle n’impacte pas sur l’environnement, et sur le plan socio-économique, elle aura une très grande ampleur. Excellent projet!

  17. agroforesterie (apiculture) est une vraie alternative dans la lutte contre les changements Globaux tout en maintenant la sécurité alimentaire. Bonne chance!

  18. j’apprécie sincèrement ce projet parce qu’il parait très pratique et il peut être transposé partout où il une source de pollens et de nectar important.

  19. Je pense qu’avec le temps votre mini entreprise va s’industrialiser. elle pourrait s’étendre dans tout le département de Lekié.Puisqu’il y a de la ressource dans cette localité pour une telle activité.

  20. Voilà une activité qui ne nécessite pas beaucoup de moyens financier et physique, mais qui peux améliorer le cadre de vie des populations pauvres dans notre pays, cette initiative est à encourager

  21. What an incredible idea ? Honey production is an alternative livelihood to bordering communities around this resource. It is equally an alternative means to the consumption of industrial sugar causing that diabetes to a good number of persons.

  22. J’ai mené mes travaux de recherches à la COPAL,,les communautés de cette localité font face à plusieurs difficultés,donc l’idée de ce projet sera d’une grande importance pour celles-ci

  23. Très bonne idée de projet, nous sommes dans la localité du Sud Cameroun, nous souhaiterons vous rencontrer car nous souhaitons l’implementer. Bonne chance.

  24. Du moins nous souhaiterons être invités lors de la mise en oeuvre de cette Activité Génératrice de Revenus (AGR) pour les communautés

  25. Ce projet mérite d’être soutenu, car contribue à la gestion durable des ressources naturelles tout en valorisant le savoir faire local.

  26. L’initiative est louable et à encourager, dans la mesure où cette activité pourrait considérablement apporter une plus value à plusieurs niveaux: amélioration des conditions de vie des communautés rurales par l’insertion d’une activité génératrice de revenu, réduction de la pression anthropique sur les écosystèmes environnant, diversification de la biodiversité…cependant je pense qu’il faut en même temps renforcer les capacités/former les riverains à cette activité de manière à les rendre autonome dans le suivi d’une telle activité. Bon vent!!!

  27. From my observation honey has become very scarce in Cameroon today and some farmers add other components like sugar to make up large quantities in order to attract more profit. I think such a project will help to boost honey production, will improve on the revenue of villagers and to and extern will lead to a decreese in price of this important commodity. I give my full support for this project.

  28. Enfin des personnes qui réfléchissent pour une agriculture durable et protectrice de l’environnement. courage frangin et va de l’avant. Nous attendons les résultats

Leave a comment

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s